La médecine esthétique comme solution efficace pour se débarrasser des cernes

esthétique

La beauté du regard est un véritable atout d’une personne. Afin de la préserver, beaucoup utilisent une crème de soin anti-âge et effectuent un massage facial tonifiant. Toutefois, avec le temps, la peau perd forcément de sa tonicité. Les yeux et les paupières subissent des changements rendant le regard plus fatigué. Ceux-ci se manifestent aussi par l’apparition des cernes sous les yeux. Différents facteurs comme les dommages solaires ou encore l’hérédité peuvent aussi accélérer ces changements. Fort heureusement, la médecine esthétique permet de corriger ces disgrâces.

La blépharoplastie, pour un résultat rajeunissant

En médecine esthétique, la blépharoplastie également appelée chirurgie des paupières est une opération qui consiste à enlever les signes de vieillissement qui se situent au niveau des paupières. Son objectif est d’atténuer les cernes, mais aussi les poches graisseuses ainsi que les plis au niveau des paupières afin de rajeunir le regard du patient. L’intervention ne dénaturera pas l’expression de son regard. Bien réalisée, celle-ci permet de faire disparaitre efficacement l’aspect fatigué du regard et ainsi de retrouver une apparence plus jeune, harmonieuse et rafraîchie.

En général, cette intervention est réalisée vers la quarantaine et concerne aussi bien les femmes que les hommes. En effet, en général, c’est à cet âge que les premiers signes du vieillissement cutané apparaissent. La peau devient moins élastique, les paupières tombent, les cernes apparaissent et les plis se forment petit à petit. Cette opération de chirurgie esthétique peut toutefois être réalisée précocement si ces disgrâces sont dues à des facteurs héréditaires. Le médecin esthétique procèdera alors à l’opération afin de permettre au patient de retrouver un regard étincelant. Si cela vous tente, cliquez ici.

Comment se déroule cette intervention ?

Cette opération peut être réalisée sur les deux paupières inférieures du patient pour enlever les cernes, ou ses deux paupières supérieures si celles-ci sont tombantes, ou les quatre à la fois. L’intervention se déroule sous anesthésie locale ou générale et dure entre 20 minutes et une heure ou un peu plus. Cela dépend du degré de correction à apporter ainsi que du nombre de paupières à traiter.

Si le patient veut rajeunir ses paupières supérieures, le médecin esthétique effectuera une incision au creux de la paupière, entre sa partie fixe et sa partie mobile et dans un pli naturel afin de dissimuler les futures cicatrices. Cette incision lui permet par la suite de retirer les graisses accumulées dans les poches.

En ce qui concerne les paupières inférieures, le chirurgien esthétique peut proposer deux techniques pour estomper les cernes. La première se réalise par voie cutanée. Pour ce faire, il effectue une incision sous les cils. Cette méthode permet de traiter à la fois les cernes ainsi que le relâchement cutané. Si l’intervention se limite au traitement des cerne et poches par voie conjonctivale, il passera alors par l’intérieur de la paupière pour réaliser l’incision. Celle-ci sera cachée sous la muqueuse. Par conséquent, aucune cicatrice ne sera visible. Le praticien peut également effectuer des injections d’acide hyaluronique. Ce dernier permet d’atténuer les marques colorées sous les yeux.

Une consultation préalable obligatoire avant une chirurgie des paupières

Avant de réaliser une chirurgie des paupières, le médecin prévoit au moins une consultation préopératoire avec le patient. Durant ce rendez-vous, il réalise un examen de ses yeux afin de détecter les pathologies ou autres problèmes qui pourraient compliquer l’intervention, voire la contre-indiquer. Par exemple, des précautions particulières doivent être prises si le patient souffre d’une sécheresse oculaire. Afin d’écarter tous les risques, le médecin peut ainsi prescrire un examen ophtalmologique préalable. D’autres examens peuvent être demandé au patient pour s’assurer de l’absence de trouble de coagulation par exemple.

La consultation est aussi l’occasion d’appréhender les souhaits du patient et de définir le type d’anesthésie qu’il souhaite. De ce choix résulte la technique qu’utilisera le médecin pour la réalisation des incisions ou des injections.

Il est notamment possible de recourir à une anesthésie locale pure, comme celle qu’on utilise les dentistes pour les soins dentaires. Le médecin pourra recommander ce type d’anesthésie lorsque l’intervention concerne uniquement les paupières supérieures. Si ce sont les quatre paupières du patient qui seront traitées, le médecin opte généralement pour l’anesthésie vigile. Il s’agit d’une anesthésie locale qui est accompagnée de tranquillisants. Le médecin administre ces derniers par voie intraveineuse. Enfin, pour les patients les plus craintifs, l’anesthésie générale est pratique, mais elle est rarement recommandée. Pour les deux derniers types d’intervention, le patient doit rester à jeun pendant au moins 6 h avant l’opération.

Durant la consultation, le chirurgien fera également part aux patients des gestes à éviter avant et après l’intervention. Par exemple, afin d’assurer la bonne cicatrisation des plaies, il faut éviter de fumer au moins 1 mois avant et après l’opération. Par ailleurs, il ne faut pas prendre de l’aspirine durant les 10 jours précédant la chirurgie.

Comme tout acte à visée esthétique, la loi prévoit un délai de réflexion obligatoire pour cette opération. Le médecin doit ainsi prévoir au moins 15 jours entre la première consultation et l’opération.

Quelles sont les suites opératoires de la chirurgie ?

En général, l’incision ou encore l’injection d’acide hyaluronique n’est pas douloureuse. Quelques gênes peuvent toutefois apparaitre après l’intervention. Entre 4 à 7 jours, le patient peut avoir un gonflement, des bleus ou encore des larmoiements. Il peut utiliser des compresses froides afin de diminuer l’œdème.

Certains patients peuvent aussi avoir une sensibilité à la lumière pendant les premiers jours suivant l’opération ou encore ressentir une sécheresse oculaire. Ces symptômes apparaissent surtout au niveau des paupières supérieures. Pour les soulager, le médecin peut prescrire un collyre hydratant. Le patient peut aussi porter des lunettes de soleil pendant les premiers mois qui suivent la chirurgie pour diminuer ces gênes oculaires et afin de masquer les hématomes. Dans des cas rares, une conjonctivite peut survenir. Un collyre antibiotique suffit pour la traiter.

L’effet de la chirurgie apparait au bout de 4 à semaines et le résultat peut durer jusqu’à 10 ans. Pour un effet durable, le patient doit éviter le tabac et le soleil.

Choisir un praticien de renom pour des chirurgies esthétiques à Paris
Comment lutter contre la rétention urinaire ?