Comment soulager les piqures d’insectes ?

soulager les piqures d'insectes

En été, on aime passer du temps à l’extérieur. C’est la saison des petites randonnées et des road trips. Malheureusement, les insectes en profitent aussi pour sortir. Guêpes, moustiques, fourmis, abeilles, aoûtats, taons….autant d’insectes dont les piqûres sont fréquentes en été, à table en extérieur, au jardin ou en balade. Si vous vous faites piquer, des démangeaisons et des douleurs peuvent survenir. Comment faire pour les apaiser ? Ainsi, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour soulager les piqûres d’insectes.

Une crème apaisante

La crème apaisante est indiquée en cas de piqûres d’insectes vénéneux ou non, qu’il s’agisse de moustiques, de taons, de tiques ou de guêpes. En cas de rougeur ou de démangeaison sur le bouton, mais que la taille de ce dernier n’est pas trop importante, vous pouvez appliquer une crème antiprurigineuse ou contenant un anesthésique local disponible en pharmacie. Cette crème apaisante aide à calmer les sensations de démangeaisons et les irritations dues aux piqûres d’insectes.

Appliquez une petite couche de cette crème sur la zone touchée et faites pénétrer par un léger massage. L’application peut se faire deux à trois fois par jour jusqu’à ce que les démangeaisons disparaissent complètement. Par ailleurs, évitez d’utiliser cette crème en cas de suintement ou d’infection. Éviter le contact de la crème apaisante avec les yeux. Si cela se produit, rincez immédiatement vos yeux avec de l’eau propre. Ce produit est déconseillé aux enfants de moins de trois ans, aux femmes enceintes ou allaitantes, et aux personnes ayant des antécédents d’allergies et de troubles convulsifs. Pour ces personnes, il est recommandé d’utiliser d’un appareil soulageant les piqûres d’insecte. Ce dispositif ne contient aucun produit chimique mais uniquement une diffusion de chaleur.

Un gel antihistaminique

Le gel antihistaminique est recommandé en cas de fortes démangeaisons et lorsque les piqûres ont provoqué des boutons dilatés. Souvent, il peut s’agir d’une petite réaction allergique. Dans ce genre de situation, il est donc préconisé d’utiliser un gel ou crème antihistaminique. Éviter d’utiliser ce type de produit en cas d’infection cutanée. Par ailleurs, le gel à base d’antihistaminique diminue le gonflement qui se forme autour du point de piqûre.

Pour appliquer ce gel, désinfectez ou nettoyez avant tout la zone piquée avec de l’eau propre et du savon, puis enlevez le dard en cas de piqûre d’abeille ou de guêpe s’il est resté dans la peau. La meilleure façon d’enlever le dard est de racler délicatement la zone concernée à l’aide d’un objet  non-tranchant, comme un couteau à beurre ou une carte bancaire. N’utilisez pas de pince à épiler ou d’autres objets qui pourraient percer le bouton, ce qui aggraverait les symptômes. Appliquez ensuite le gel antihistaminique sur le bouton et faites un léger massage pour étendre le produit. Le traitement peut être renouvelé jusqu’à disparition des démangeaisons mais sans dépasser trois jours. Si la crème contient des corticoïdes, elle ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de six ans. L’utilisation d’un appareil soulageant les piqûres d’insecte est donc recommandée dans ce cas.

L’huile essentielle de lavande

En phytothérapie, l’huile essentielle de lavande fine ou officinale est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires contre toutes les piqûres d’insectes. Pour les piqûres vénéneuses telles que les piqûres d’abeilles ou de guêpes, l’HE de lavande aspic est la plus indiquée. En effet, l’huile essentielle de lavande, quel que soit le type de plante, est à la fois un anti-inflammatoire, un anesthésiant, un antiseptique et un cicatrisant qui apaise efficacement les irritations. Par contre, la lavande aspic contient du camphre qui renforce  l’action anesthésiante.

Appliquez sur la zone concernée 1 à 2 gouttes d’huile essentielle pure et faites pénétrer par un léger massage. Si la démangeaison est importante, vous pouvez la diluer dans une huile végétale (entre 5 à 20% du volume). Le traitement peut se faire 6 à 7 fois par jour. L’huile essentielle de lavande fine est supportée par les enfants de plus de trois ans. Par contre, la lavande aspic est recommandé pour les personnes plus de sept ans, mais seulement lorsque l’huile essentielle est diluée à 3 ou 5% dans l’huile végétale. Les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes qui convulsionnent sont recommandées à utiliser l’appareil soulageant les piqûres d’insecte.

Des plantes anti-inflammatoires

Si la piqûre d’insecte gratte et a tendance à gonfler, optez pour des plantes anti-inflammatoires comme le millepertuis le calendula etc. Ces plantes limitent l’œdème et les démangeaisons. Elles sont approuvées par l’Organisation mondiale de la santé pour traiter les irritations de la peau.

La plante anti-inflammatoire se présente sous forme de macérât(plante macérée dans de l’huile végétale), qui est disponible en pharmacie ou en boutique spécialisée. On peut l’appliquer en massage dès que les démangeaisons apparaissent. Le macérât de millepertuis est légèrement plus cicatrisant, mais rend la peau plus sensible au soleil. Pour éviter les taches, il est préférable d’utiliser du macérât de calendula si la zone touchée est exposée au soleil. Cependant, certaines piqûres d’insectes peuvent être graves, et nécessitent un traitement médical immédiat.

Acheter des médicaments pour traiter une infection urinaire
Trouver un spécialiste de la prothèse oculaire